A compter du mois de juin 2020, le plan d’exposition au bruit (PEB) devra bientôt être inséré dans l’état des risques et pollution (ERP).

Mais avant tout, qu’est-ce que le PEB ?

Le plan d’exposition au bruit concernera toutes les communes étant très proches d’un aéroport et/ou d’un aérodrome. Effectivement à ce jour, les trafics ferroviaires, routiers et autres ne sont pas encore dans le listing.

Autrement dit, le PEB sera intégré au DDT et permettra au futur occupant d’une habitation placée dans une zone définie par l’autorité administrative compétente de l’état, de recevoir des informations sur ce que l’on appelle « l’environnement sonore ».

Rappelons que l’objectif du PEB est de limiter les constructions urbaines autour des zones les plus exposées.

Dès sa sortie au mois de Juin, le plan d’exposition au bruit ne concernera que certaines zones nommées :

  • : zone de gêne très forte
  • : dîtes zone de gêne forte
  • C : zone de gêne modérée
  • D : dîtes zone de bruit faible

Une fois adopté, le PEB aura une importance capitale pour de prochains biens immobiliers soumis à la vente ou la location. Cette information devra en revanche apparaitre dans l’ERP, ce qui permettra d’étoffer les diagnostics immobiliers.

Voilà qui devrait faire du bruit d’ici le mois de juin, ou du moins commencer une lutte contre l’environnement sonore. Ceci n’est qu’un début.

Si vous avez besoin d’informations complémentaires, n’hésitez pas à contacter votre diagnostiqueur immobilier le plus proche de chez vous 😉